4

La palette approximative – Les buts de Casimir Ninga (2/2)

Seconde et dernière partie de l’analyse des buts de Casimir Ninga ! Notre pépite, on l’a vu, sait très bien se servir des espaces et de sa pointe de vitesse mais ce ne sont pas ses seuls atouts… 

Après Montpellier-Guingamp, il s’est rendu en zone mixte au côté de Souleymane Camara. Un journaliste l’a alors interrogé sur son début de saison formidable.

Journaliste : « C’est facile la Ligue 1 Casimir? »

Futur Ballon d’Or : « Non très dur. C’est très physique la Ligue 1 »

En effet il n’est pas rare de le voir tirer la langue en fin de match et pourtant Casimir sait très bien s’économiser. Son placement est toujours très précis et il perd peu de temps avec des efforts inutiles.

II- Placement, qualité technique et opportunisme.

MHSC 2-0 Bastia, but du 2-0 (82′)

2

Sur ce corner mal repoussé, Congré est servi à gauche de l’image. La défense bastiaise ne regarde que le ballon et se précipite vers le but. Casimir est oublié en retrait.

3

Congré centre, Casimir est complètement seul.

4

Il s’apprête à recevoir le centre, son marquage le regarde : il est déjà trop tard.

5

Au milieu de 7 bastiais il reprend le ballon d’une magnifique volée et trompe le gardien à bout portant.

Lyon 2-4 MHSC, but du 1-3 (48′)

1

Long ballon de dégagement côté pailladin. Rafael couvre mais Casimir décide d’aller le presser. Roussillon accompagne dans l’axe mais la défense lyonnaise n’accélère pas : la situation est sous contrôle de Rafael.

2

Rafael lève la tête pour mettre en retrait, Casimir le presse de plus en plus.

3

Rafael manque sa passe sous la pression de Casimir et Roussillon qui avait accompagné récupère, seul.

4

Il n’y a plus de défense et Roussillon joue le duel face à Lopes.

5

Le duel est perdu mais la balle revient sur Casimir qui suivait toujours l’action. Le but est vide et le gardien au sol.

6

Rapidement Casimir enchaîne la frappe dans le but vide.

OM 2-2 MHSC, but du 1-2 (56′)

1

Corner joué à 2, Mendy couvre le hors-jeu et Rémy décide d’envoyer un long ballon dans le dos des défenseurs car il est pressé.

2

La passe élimine beaucoup de joueurs, Rekik s’apprête à dégager. Casimir suit le mouvement du ballon.

3

Rekik est coupable d’une erreur technique et il n’y a plus de défenseurs. Casimir est propulsé en 1 contre 1 face à Mandanda.

4

Sa reprise de volée est parfaitement équilibrée, Mandanda est battu.

Là où Casimir est dangereux, en plus de sa vitesse, c’est sur son placement. Il est toujours à l’affût, ce qui lui permet de marquer des buts « chanceux ». En réalité la chance n’a rien à voir là dedans. Contre Lyon c’est grâce à lui si Rafael rate sa passe et c’est parce qu’il a suivi l’action qu’il peut marquer ensuite. Idem contre Marseille, il suit le mouvement du ballon au contraire de la défense marseillaise. Le ballon lui revient il n’a plus qu’à pousser au fond. Opportuniste renard.

Ce qui est excellent chez Casimir c’est son calme. Il ne se précipite jamais, même lorsqu’il dribble (on se rappelle tous de son run solo face à Nantes). Il a peu de déchet technique et ses courses sont également d’une propreté remarquable. Contre Bastia il est le seul joueur présent dans la surface à ne pas se jeter sur le but, résultat : il est complètement seul et peut frapper librement. Son anticipation, son sang froid et son réalisme sont des raisons qui font de lui le meilleur buteur du MHSC, en plus de sa vitesse et de son sens de l’espace.

Voilà c’est tout pour l’analyse des buts de M. Ninga. Allez tous admirer sa science du football lors de Montpellier-Bordeaux le 9 Janvier prochain, c’est un pur régal.

PS : J’aurais bien écrit quelques mots en Tchadien pour remercier Casimir d’être venu nous apporter du bonheur mais Reverso ne le traduit pas… 

Passionné du football vrai, du Montpellier Hérault et toujours à la recherche de Belhanda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *