11

Défense, quel est le problème? #PaletteApproximative

Le début d’année 2016 est une catastrophe pour le Montpellier Hérault. Quatre défaites consécutives et un seul but marqué. Si on parle beaucoup de la difficulté terrible de nos pailladins à inscrire un but, on parle moins du mal que vit notre défense. Aveuglé, à juste titre, par la beauté de Congré et surtout d’Hilton on oublie peut être de regarder ce qu’il se passe derrière. Les six buts encaissés sur les quatre défaites consécutives sont également très révélateurs du mal que nous vivons.

Au centre du problème.

Avec le but de Bordeaux sur corner, Montpellier a encaissé quatre buts en 2016 sur des situations de centre. En voici trois.

Montpellier – Caen, le but de Rodelin.

1

La défense héraultaise est en place mais  il y a un espace trop libre sur la droite. Les caennais l’atteignent.

2

La Paillade a du retard, Imorou est totalement libre et a le temps de centrer.

3

Le centre élimine 2 héraultais mais Delort est pris par Congré et Hilton. Rodelin est oublié par Roussillon.

4

Congré repousse de la tête ce qui prend à revers Roussillon. Rodelin est donc seul malgré les 5 héraultais dans la surface.

5

La frappe s’impose, son extérieur du pied est parfait : but.

Bastia – Montpellier, but d’Ayité.

21

Le pressing Bastia oblige Congré à dégager au hasard.

 22

Le ballon est perdu à 35m puisqu’il atterrit dans une zone où il y a 3 bastiais. 

23

Les Corses remontent le terrain sans opposition, la défense est en place et Ayité semble maîtrisé.

2425

Grâce à un jeu en triangle rapide les bastiais débordent leurs adversaires.

26

Prise dans son dos la défense recule. Bensebaini maîtrise Ayité.

27

Ayité accélère, tous foncent vers le but. Bensebaini prend du retard sur le coup de rein.

29

Le centre est millimétré pour Ayité, Bensebaini n’est plus au contact. But.

Montpellier – Caen, but de Delort.

11

Sur ce contre Delort est marqué par Congré, Hilton est en place et Dabo va couvrir l’espace libre, où Imorou veut s’engouffrer.

12

Dabo fait très bien le boulot, Imorou ne peut passer. La situation de contre semble avoir été bloquée.

13

Sauf qu’Imorou élimine Dabo, situation de 2 contre 2.

14

On se retrouve donc avec deux duels. 

15

Le centre d’Imorou place Delort et Congré dans un duel décisif.

16

Delort bat Congré (sans faute pour moi).

17

BUT, CAEN PASSE DEVANT !

N

Mal au dos?

Ne voyez pas là une mauvaise blague sur l’âge de Vitorino Hilton, mais plutôt une soucis avec la profondeur. Regardez.

Marseille – Montpellier, but de N’Koudou.

30

N’Koudou est entre les lignes héraultaises, sa course verticale permet à Sarr de partir en profondeur.

31

N’Koudou fait la passe, 2 défenseurs sont pris. Il se projette ensuite, personne ne monte sur le lui, c’est un 3 contre 3 avec une défense qui recule.

32

Laissé seul il est servi. Lancé il peut attaquer une défense qui recule. Michy, lui, mobilise 2 défenseurs.

33

N’Koudou décide d’aller provoquer 2 défenseurs. La défense est très loin de lui, il peut prendre de la vitesse.

34

Il élimine ses 2 adversaires et décide de frapper en sortie. Bensebaini se rate.

35

Personne ne s’impose, but.

Marseille – Montpellier, but de Dja Djedje.

41

L’alignement de la défense est catastrophique, Michy peut s’enfoncer dans la profondeur.

42

Pionnier est obligé de sortir. Michy est au duel avec un défenseur pailladin. En haut, personne ne suit Dja Djedje.

43

Pionnier repousse la balle… sur Dja Djedje, que personne n’a suivi.

44

Dja Djedje marque dans le but vide.

H

Loin de moi l’idée de me prendre pour un coach ou pour un analyste tactique mais ces buts encaissés traduisent le mal de notre équipe, cela paraît flagrant.

Tout d’abord il y a un clair manque de confiance. Cela se voit dans le nombre de duels perdus : Congré face à Delort, Dabo face à Imorou ou les 2 pailladins face à N’Koudou. Il y a aussi des erreurs fatales : Congré qui repousse le ballon sur un joueur seul face à Caen, Roussillon qui oublie Rodelin, Dja Djedje laissé seul ou encore la relance plein axe sur les 3 bastiais. Ce sont les symptômes inévitables d’une équipe qui doute, d’une équipe en pleine fragilité. Sur certaines séquences on voit clairement que les joueurs ont du mal à s’imposer. Personne ne prend une décision franche (les 2 buts contre Marseille notamment) et les hésitations coûtent très cher. En plus de certains errements, il y a un manque de prise de décision qui pénalise l’équipe puisqu’il fragilise le bloc.

Clairement, depuis la rentrée, Montpellier est le parfait candidat à la relégation à cause des détails que je viens d’évoquer. Ces « détails » coûtent de nombreux points, on le voit sur les buts encaissés. Et c’est un véritable cercle vicieux : les joueurs n’ont pas confiance –> ils font des erreurs –> les résultats sont mauvais –> les joueurs n’ont pas confiance. Trois choses peuvent arrêter cela :

  • Le nouveau coach, Fred Hantz qui peut apporter un renouveau, de la fraîcheur, de nouvelle méthodes qui vont remobiliser les joueurs. Un nouveau plan tactique peut également rassurer et donner une nouvelle dynamique.
  • Une victoire au Gazélec samedi. Rien de mieux : des points, de la joie, de la confiance… ça serait parfait.
  • Un soutien INFAILLIBLE de la part des Pailladins et de la #TeamMHSC

Plus que jamais, encouragez la Paillade, allez au Stade, mobilisez vous ! Les joueurs ont besoin de nous, notre soutien sera l’un des facteur clé de notre fin de saison ! Vive le Montpellier Hérault que j’aime et pour lequel je serais prêt à tout !

J’en profite pour souhaiter la bienvenue à Fréderic Hantz, que j’apprécie beaucoup pour ce qu’il a fait à Bastia. Je suis convaincu qu’il est l’homme de la situation et lui souhaite le meilleur.

Antoine.

Passionné du football vrai, du Montpellier Hérault et toujours à la recherche de Belhanda.

One thought on “Défense, quel est le problème? #PaletteApproximative

  1. J’aime bien parler tactique alors je vais essayer moi aussi d’apporter ma pierre à l’édifice.
    On peut constater que la plupart de nos buts viennent du coté droit. Il faudrait que nos dirigeants prennent conscience de ce problème qui existe depuis maintenant trois ans et la blessure de Bocaly. Il faut investir sur ce poste.
    Entre un deplagne, plus que limite techniquement et au niveau de son placement et un dabo qui se prend pour ce qu’il n’est pas. A plusieurs reprises, on a pu s’apercevoir que Dabo ne se replaçait pas à son poste d’arrière droit contre Caen. Au début, on a frissonné (sueur froide) mais après cela n’a pas pardonné. Caen a magnifiquement joué le coup en jouant dans cette zone vide du terrain. C’est dommage car les trente premières minutes Dabo avait bien tenu son poste avec rigueur et discipline.
    Ensuite, On peut voir qu l’on perd des duels importants confer le but de delort ou l’action du but contre son camp de Bensebaini. Il faut retrouver cette agressivité de l’époque Girard.
    En ce qui concerne les buts qui proviennent de la profondeur il sera difficile de les régler car malgré le sens tactique de hilton il n’a plus ses jambes de vingt ans. Il arrive tout de même à se se sortir de ses situations mais c’est compliqué. Quant à Congré, on s’est très bien que la rapidité ne fait pas partir de ses points forts. Pour remédier à ce problème, soit il faudra défendre plus bas pour limiter les espaces dans le dos. Soit jouer haut et donc prendre les attaquants adverses au piège du hors jeu.
    Enfin, Sur certains matches on est trop souvent attentiste confer le but de rodelin ou le but de Bastia. Et ce mot attentiste nous va à ravir quand il y a les coups de pieds arrêtés défensifs. Quel supplice de voir nos joueurs comme ca. Il sont dix à défendre dans la surface sans marquage vu que c’est la défense de zone. Les adverses sont toujours seuls et en plus on subit la pression car on est tous dans notre surface de réparation planté comme des piquets. Merci à courbis au passage pour nous avoir amener cette tactique. J’espère qu’avec Hantz on changera de tactique et on reprendra le marquage individuel sur les coups de pieds arrêtés.

    Pour conclure, il sera à mon avis possible de régler les problèmes :
    sur les coups de pieds arrêtés
    être moins attentiste
    le manque d’implication de certains sur le repli défensif et d’agressivité
    Mais pour les deux derniers points cités. Le coach Hantz a l’air de les bouger d’après ses premiers entraînements
    En ce qui concerne la profondeur il sera difficile de régler ce problème mais avec l’expérience de nos centraux je leur fais confiance pour trouver des solutions.
    Mais soyons positif, avec l’arrivé d’un nouveau staff certains problèmes seront sûrement résolus et j’espère que les hommes d’expérience prendront conscience du danger de la relégation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *